CLIMAT DE LA HAUTE-VALLÉE

A cheval sur le 45ème parallèle, la Haute-Loire appartient à la zone dite tempérée. Dans ce département montagneux, dont une grande partie se trouve à plus de 800m d’altitude, le relief joue un rôle important et le climat est de type continental et montagnard. Mais située à 165km (à vol d’oiseau) de la Méditerranée et à 400km des côtes de l’Atlantique, la Haute Loire bénéficie de l’effet stabilisateur de la mer et de l’océan.Certes, les longues périodes de froid, les chutes de neige sont fréquentes mais un redoux venant du Sud ou de l’Ouest atténue souvent la rigueur hivernale.
En résumé, on peut dire que ce département bénéficie d’un climat semi-continental et montagnard atténué par les influences océaniques et méditerranéennes.

Ce climat par son caractère continental associé à une influence méditerranéenne très nette dans les deux vallées de l’Allier et de la Loire présente des précipitations qui peuvent avoir de fortes amplitudes. Les conséquences peuvent être en être très sévères.

On peut ainsi observer des sécheresses à répétition du fait du déficit chronique des précipitations hivernales et des absences de réserve nivale. Lors de ces sécheresses de printemps ou d’été, on a vu se produire des incendies de landes et forêts (août 2000, 5 hectares détruits sur la commune de Chadron) habituellement réservées aux régions plus méridionales.

A l’opposé des crues violentes peuvent se produire. On distingue deux types de crues :

  • Les crues de type cévenol apparaissent de Septembre à Décembre. Extrêmement violentes et brèves elles prennent naissance à partir de précipitations d’origine méditerranéennes. Ces précipitations automnales peuvent parfois apporter des quantités d’eau en 24 heures qui représentent jusqu’au 1/4 du total annuel moyen.
  • Les crues de type océanique ont lieu de Janvier à fin Mai. Moins violentes elles prennent naissance à partir des précipitations océaniques hivernales ou printanières nettement accrues par la fonte des neiges.

D’une manière générale les vallées jouissent d’un climat local particulier caractérisé par des amplitudes thermiques importantes, un ensoleillement réduit en automne et en hiver et des précipitations moins abondantes.

LES PRÉCIPITATIONS

La Haute-Vallée de la Loire présente une moyenne annuelle des précipitations autour de 800 mm (865 mm à Solignac sur Loire, sur la période 1980-2000). Par comparaison, cette moyenne est de 1262 mm/an aux Estables sur les pentes du Mézenc.

Les perturbations pluvieuses viennent du Nord-Ouest et du Sud-Est. L’air venant de l’Atlantique doit franchir 3 barrières d’Ouest en Est:, les Monts du Cantal (1855m), la Margeride (1188m) et le Devès (1421m), aussi les nuages arrivent délestés d’une bonne partie de leur eau, voir de la totalité si le régime du vent est franchement d’Ouest. La situation sur le Sud est identique car les perturbations se heurtent à des obstacles importants: les Cévennes et le Vivarais.

L’enneigement n’est pas exceptionnel vu l’altitude modeste du bassin versant. On peut cependant observer un recouvrement de Novembre à Mars avec plus ou moins de régularité durant cette période.

LES TEMPÉRATURES

En ce qui concerne les températures, on observe dans la vallée de la Loire une amplitude thermique (écart entre les plus fortes et les plus faibles températures) plus importante que sur les reliefs avoisinants. Ceci est renforcé par l’humidité qui règne dans le fond de la vallée. Le refroidissement favorise la condensation de la vapeur d’eau et il y a formation de brouillards qui retardent le réchauffement matinal dû au soleil.

Du bassin du Puy vers l’amont de la Haute vallée de la Loire, la température moyenne annuelle diminue régulièrement. Autour de 11°C vers le Puy, elle est de 9 à 10°C sur le site du Chambon, et chute jusqu’à 5-6°C au fur et à mesure que l’on remonte vers l’amont de la rivière.

Sur une année, le nombre moyen de jours de gel est compris entre 110 et 120 soit 1 jour sur 3 environ. Une période de gel prolongée, en avril notamment, a des conséquences néfastes sur le développement de la végétation de la vallée (plus avancé que sur les plateaux).

En conditions météorologiques favorables (anticyclones), des inversions de températures se produisent entre le fond de la vallée, dans laquelle l’air froid s’accumule, et les reliefs environnants qui bénéficient alors d’une température supérieure. Ces inversions thermiques ont surtout lieu au printemps et à l’automne et compensent (sur les hauteurs) partiellement le déficit thermique dû à l’altitude.

L’ENSOLEILLEMENT

Le territoire de la Haute Vallée de la Loire se situe dans le tiers le plus ensoleillé de la France (plus de 2000 heures de soleil par an).
Mais dans la vallée elle-même, il en est autrement du fait du grand nombre de jours de brouillard. Ce dernier se forme à l’aube, sa durée est variable, de quelques heures le matin à toute la journée par situation anticyclonique d’hiver. La diminution de l’ensoleillement est certainement comprise entre 200 et 250 heures annuelles à la sablière des Chambons (commune de Solignac sur Loire).
Enfin d’une manière plus générale, le contexte de vallée impose un éclairement réduit puisqu’à toute heure (sauf en milieu de journée), un versant est à l’ombre et l’autre pas. Le versant exposé au sud, donc fortement ensoleillé, est l’adret. A l’opposé l’ubac orienté au nord est plus frais.

LES VENTS

Les vents sont essentiellement de direction Nord Sud et le vent du Sud est prépondérant tant en direction qu’en force dans la haute vallée de la Loire.
Cette tendance est surtout marquée durant l’automne, l’hiver et le printemps. Le vent d’Ouest, appelé la traverse, est assez rare dans la région et porteur d’un air doux. Les courants d’Est restent peu fréquents et faibles. Ils sont générateurs de pluies ou de chutes de neige, souvent délicates à prévoir. Dans les conditions anticycloniques d’hiver, le vent d’Est est très faible et s’accompagne de fortes gelées durables.

Sources/Bibliographie :

Atlas pratique de la Haute Loire. 1996. Conseil Général de Haute Loire.

Jouve D. 1995. Réhabilitation et valorisation des anciennes gravières du Chambon. Rapport de stage IUP Marseille. Nature Haute Loire.

Pour aller plus loin…

Des informations sur :

La géomorphologie et la géologie

L’hydrologie

Les unités écologiques

La biodiversité et Natura 2000

Les Hommes et l’Histoire de la Haute Vallée


Exposition :

Composée de 10 panneaux, cette exposition présente toutes les richesses de la Haute Vallée de la Loire. Possibilité de l’emprunter.

Découvrez l’exposition


Randonnées « buissonnières » :

Nous vous proposons ici 10 sentiers sauvages pour découvrir la Haute Vallée de la Loire.

Partez en randonnée !

Ce site web est une initiative de l’association SOS Loire Vivante – ERN

8 rue Crozatier - 43000 Le Puy-en-Velay
04.71.05.57.88 | sosloirevivante@rivernet.org
www.sosloirevivante.org
Retour en haut